FAQ – La Parole

au bébé

Questions fréquentes au sujet de la Parole Au Bébé

Quels âges sont concernés ?

La Parole Au Bébé est applicable depuis la préconception jusqu’à l’âge de 10 ans (et parfois jusqu’à 14 ans) de l’enfant.

A un certain âge, je peux avoir un doute sur la bonne méthode à utiliser entre la Parole Au Bébé et le Neuro-Training / Kinésiologie. Dans ces cas-là, je pose la question avec test musculaire pour avoir une confirmation de ce qui est le plus approprié pour votre enfant.

Qui doit être présent lors de la séance ?

La présence du bébé est essentielle, et celle des deux parents est importante. Le co-parent est essentiel à l’équilibre de l’enfant et est invité à participer à cette rencontre, apportant ainsi une dynamique différente.

Cela s’applique également aux séances pour votre bébé à naître.

Néanmoins, je comprends que d’un point de vue organisationnel, ce n’est pas toujours possible de venir à deux (et d’ailleurs, je fais plus souvent des séances avec un seul parent qu’avec deux).  Sachez seulement que si un des parents n’est pas là, je ne pourrai pas traiter de sujet en rapport direct avec lui (je ne parle pas des « vivants-absents » par souci d’éthique).

Sachez aussi qu’il peut être difficile de « gérer » son enfant, tout en prêtant son bras pour le test musculaire. Dans le cas où le deuxième parent ne peut pas être présent, une autre solution ensisageable est de venir avec quelqu’un d’autre (une personne proche de vous dans l’idéal car les sujets abordés en séance peuvent être délicats).

Combien de séances sont nécessaires ?

On ne peut prédire à l’avance si une seule rencontre suffira, car l’objectif n’est pas fixé en début de séance. Tant que l’émotion de base n’est pas atteinte, le travail ne peut pas porter ses fruits. Dans certains cas, une seule séance peut suffire, mais dans d’autres, un rendez-vous ultérieur sera nécessaire. Il est rare de dépasser trois rencontres sur un même thème.

Peut-on venir avec la fratrie ?

La présence des frères et sœurs n’est pas souhaitée pendant les séances. Cela pourrait affecter l’enfant dont c’est la séance s’il ressent les émotions de son frère/soeur. La séance doit être à 100% dédiée au bébé, il s’agit de son moment rien qu’à lui (et cela fait partie de ce qui va l’aider à se sentir mieux ensuite!). 

Cas particulier pour les jumeaux / jumelles : il est possible de faire la séance avec les deux dans certains cas précis. Veuillez me contacter pour en discuter.

De quoi parle un bébé ?

Les dialogues peuvent prendre diverses formes, étant donné que chaque individu est unique. En général, les bébés utilisent cette communication pour exprimer « ce qui ne va pas », informant ainsi leurs parents par mon intermédiaire. Cela peut inclure des conseils sur des actions à entreprendre à la maison, des soins ou traitements à envisager (je n’établis aucun diagnostic), et surtout, les émotions et croyances limitantes qui les empêchent d’être pleinement heureux.

Qui répond aux questions ou hypothèses ?

Même si je m’adresse au bébé, ce n’est pas ma personnalité qui répond aux questions. Je me connecte à « La Sagesse », une intelligence supérieure qui sait tout et ce, depuis toujours. Cette présence, omniprésente en nous, autour de nous, et partout à la fois, peut être ressentie et contactée pour obtenir des informations justes et utiles dans l’instant présent. 

Mon bébé n'a pas de problème, puis-je lui faire faire une séance tout de même ?

Vous pouvez venir en séance avec votre bébé pour créer du lien avec lui, et donc même s’il n’a aucun problème.

Chacun a quelque chose à dire, surtout à ceux qu’il aime. Je peux alors proposer des séances « carte-blanche » où le bébé mène la discussion.

Est-ce que vous manipulez le bébé ?

Je pratique le test musculaire sur l’un des deux parents, désigné comme « le parent intermédiaire », en appliquant une pression sur l’avant-bras, sollicitant ainsi le muscle deltoïde médian.

Je ne suis donc jamais amenée à toucher votre enfant.

Il peut d’ailleurs faire ce qu’il veut ou ce dont il a besoin pendant la séance.

Lors de la rencontre, vous pouvez l’allaiter, lui donner une collation ou un repas si nécessaire. La présence du deuxième parent (ou d’un accompagnant) est également utile pendant ces moments.

Est-ce efficace ?

Sauf exception, vous réussirez, par mon intermédiaire, à dialoguer avec votre bébé à propos des problématiques qui vous préoccupent ou celles qui sont prioritaires pour le bébé. Cependant, si l’objectif est de faire disparaître un symptôme ou un comportement, cela ne fait pas partie de ce que propose la Parole Au Bébé. Je me limite à traduire ce que vit le bébé.

Les témoignages des parents indiquent souvent une évolution positive après les séances.

Ce n’est donc pas une « méthode miracle ». Certains enfants vont avoir des « résultats visibles » très rapidement, mais ce ne sera pas le cas pour tous. Chacun a son propre rythme. Certaines personnes vont devoir travailler leur problématique pendant toute leur vie (voire pendant plusieurs vies selon moi). C’est toujours l’enfant lui-même qui peut changer ses propres croyances, nous ne pouvons que l’accompagner.

Il y aussi une partie qui ne m’appartient pas, et qui est celle des parents : si vous venez à la séance mais que vous n’accueillez pas ce que votre enfant exprime (quelle que soit votre raison, cela peut être par scepticisme par exemple), la séance n’aura pas autant de bénéfices pour lui. 

Articles de blog

Pour en savoir plus sur le Neuro-Training et la Parole Au Bébé